Que faire s’il y a des champignon dans ma piscine ?

Publié le : 25 mai 2016
champignon piscine

Si l’on voit des taches brunes en ramifications se former sur les parois de sa piscine, c’est qu’on est victime d’une invasion de champignons. Ils se développent en milieu humide et son destructeurs. Voyons les gestes à faire pour s’en débarrasser.

D’où proviennent les champignons dans ma piscine ?

C’est la porosité du liner qui apparaît avec le temps et entretient une humidité permanente. L’humidité est l’ambiance préférée des champignons, notamment, dans les piscines, des champignons microscopiques. Il s’agit du coniophore ou du mérule, voire les deux à la fois dont les spores portées par le vent viennent s’infiltrer dans ses anfractuosités humides. Ils se présentent sous la forme de filaments que l’on ne commence à voir que lorsqu’ils sont devenus très nombreux et qu’ils forment des taches brunes, en forme d’arborescence quand on regarde de très près.

Quels sont les risques ? Comment s’en débarrasser et éviter d’en avoir ?

Une fois installés, ces champignons continuent à proliférer, envahissant toute nouvelle fissure humide. Ils rongent la maçonnerie, creusent toujours plus les failles dans lesquelles ils sont installés et finissent par causer de gros dégâts. Outre cela, l’eau devient jaunâtre et semble malpropre. Ce n’est toutefois pas cette espèce de champignon, mais les dermatophytes ou des levures, dont la plus connue est le candida albicans, qui causent des mycoses. Ils sont sans danger pour les baigneurs.

Ce phénomène n’apparaît pas sur des parois régulièrement entretenue avec des désinfectants et des fongicides. Si toutefois le mal est fait, il faut agir dès qu’on s’aperçoit de leur présence. Le premier travail est de supprimer leur habitat préféré en évacuant l’eau. Si l’invasion est récente, passer un galet de chlore sur les parois en frottant bien peut suffire à les faire disparaître. Si les champignons sont installés depuis longtemps, le galet ne sera pas suffisant. Il faudra carrément arroser avec de l’eau de javel, soit à l’arrosoir, soit au jet et brosser fortement et longuement. Il ne faut pas oublier de porter des protections pour réaliser cette opération : le chlore et ses émanations brûlent.