Comprendre le fonctionnement de son four

Publié le : 29 mai 2016

Comprendre le fonctionnement d’un four facilite son choix mais aussi son utilisation. Classer les fours en fonction de leur procédé de cuisson reviendrait à en dégager trois types dont il convient de comprendre le fonctionnement.

Le four à convection naturelle

Un four à convection naturelle, peut être à gaz, électrique, en pose libre ou encastrable. Lorsqu’il est à convection naturelle, le four est chauffé par deux résistances, une en haut et l’autre en bas. C’est la position de ces résistances, qui font de ce four, l’idéal pour les rôtis et les aliments que l’on désire d’abord cuire en surface. Toutefois, bien qu’il soit simple d’utilisation et convenable pour les petits budgets, le four à convection naturelle a tendance à beaucoup chauffer, surtout au niveau des parties les plus proches des résistances.

Le four à vapeur

Le fonctionnement de ce four implique un système de réservoir d’eau. Cette eau est alors chauffée et se transforme ensuite au fur et à mesure en vapeur d’eau qui se dirige par la suite vers le four. L’avantage ici est que vous êtes sûr que l’aliment à cuire ne sera pas brûlée au cours de la cuisson.

Le four à chaleur tournante

Le four à chaleur tournante est celui qui vous permet de cuire simultanément différents aliments. Il est doté d’une turbine et de deux résistances, et fonctionne à base d’air. Ce dernier est pulsé par un ventilateur situé sur la paroi basse du four et réalise la cuisson des aliments. Il cuit rapidement.

Ces différents types de four peuvent être entretenu de deux façons : à catalyse ou à pyrolyse. Ainsi, si le four est à catalyse, il nécessitera dans un coup d’éponge de votre part après le nettoyage par catalyse.

Par contre s’il est à pyrolyse, les parois et la grille du four s’auto-nettoieront sans plus d’intervention de votre part.

Pour connaître tous les bons gestes à avoir pour bien entretenir votre four, Spareka a crée un guide d’entretien et a mis en ligne un diagnostique personnalisé gratuit.