Histoire du lave-linge

Publié le : 2 juin 2016
lavandières

Longtemps laver son linge fut une corvée. Il fallait se rendre au lavoir, savonner, tordre, rincer, essorer les tissus. C’était un travail pénible. Avec l’apparition de la machine à laver, le quotidien s’est transformé. Aujourd’hui, il suffit d’appuyer sur une touche pour retrouver un linge impeccable et profiter de son temps libre.

La naissance du lave-linge

lave linge manuelLes premiers modèles sont manuels. Dans une cuve, on dépose le linge et le savon, on ajoute de l’eau chaude puis on brasse le linge avec un manivelle. Cette innovation a vu le jour dans les années 1880. La vidange s’effectue alors par ouverture d’un robinet. En 1905, la première machine à tambour en métal – toujours actionnée par manivelle – apparaît. Il est possible de déposer un foyer de bois sous l’appareil pour chauffer l’eau. La véritable première machine électrique a vu le jour en 1918. Le linge est brassé par une manivelle reliée à un moteur électrique via une courroie. Ce fut un progrès important, toutefois, seul le brassage est facilité laissant à la ménagère les autres tâches à exécuter manuellement.

L’évolution du lave-linge

C’est en 1950 que la vraie machine à laver automatique fait son apparition. Équipé d’un programmateur, d’un pressostat et d’une électrovanne, ce modèle enchaîne les opérations sans aide manuelle. Dans les années 1980, l’électronique permet de créer des machines plus réactives. En plus du programme défini par l’utilisateur, elle peuvent modifier le niveau d’eau, la vitesse d’essorage ou encore la cadence du brassage. Pour cela, elles utilisent des capteurs intégrés dans le tambour. Les machines sont depuis lors plus en plus perfectionnées. Certains modèles lavent à la vapeur, d’autres proposent des programmes « économiseurs d’eau » ou « d’énergie », analyse les tissus pour trouver le meilleur programme de lavage… A ce jour, les constructeurs travaillent sur des appareils connectés qu’il sera possible de commander depuis son ordinateur ou son smartphone.